Au delà des gros pneus, il y a les rencontres…

Par la Légende et la Mountain Queen

Une autre matinée qui débute en force pour les TCR en mission spéciale dans la région de Québec : Faire du Fat à tous les jours durant une semaine. Comme la Légende le dit si bien : “Il y a pire dans la vie”.

La journée commence avec un léger inconvénient… Nous avons bu du café filtre (La TCR Expresso Machine nous manque terriblement. Poules de luxe nous sommes devenues). À bord de la TCR Mobile, nous sommes heureux, la température est idéale (Près du 0 Celsius) et le soleil est plus que présent, nous pouvons compter les nuages sur les doigts d’une seule main.

Ce mercredi matin, nous allons pour la 2ème fois de notre périple de 7 jours aux sentiers E47 du Lac Delage. Une fois sur place, quelques voitures seulement dans le stationnement, et pourtant nous y retrouvons un visage familier. Bruce MacNeil, l’ontarien qui est tombé en amour voilà 2 ans avec la région. Celui-ci est fidèle au poste à tous les jours, beaux temps , mauvais temps. Il se mérite sans doute la badge du fan# 1 de ce centre.

C’est un départ….

Les pistes sont nickels! La Légende a de la difficulté à se contenir dans la Huron. Mountain Queen commence à trouver que les 5 jours consécutifs de gros pneus rentrent dans les jambes et jure à voix basse.

Une fois en haut, les TCR font face à un trio, en bons apôtres, ils proclament “la bonne nouvelle et les vertus TCR” tout en distribuant leurs collants . Le message est toujours le même, mettre en lumière les passionnés de l’ombre et de Rouler pour sa cause.….

Les apôtres sont pris à leur propre jeu!

Le trio, de nous répondre qu’il est difficile de trouver des gens qui vivent plus vélo qu’eux…… Interrogation dans le visage des TCR ???? Avons-nous rencontrer des gens plus passionnés que nous ? (Vous sentez le suspens…Si vous avez un piano à la maison nous faisons parvenir la partition gratuitement pour que puissiez vous aussi vivre ce moment avec la même intensité.)

Sans le savoir, nous sommes en présence de l’Establishment de Vélo Sphérik (Dominique, Martin et Patricia)……

Dominique Faure le passionné parmi les passionnés, nous parle énergiquement dans un flot continue des débuts de Spherik … Comment le tout a commencé… D’ou vient le nom…De son gros bagag dans le monde du vélo (Time, Cycle Lambert….)… De l’envolé Fatbike de la dernière année et de celle qui vient….Comment la demande est folle actuellement. Etc….

D’ou vient le nom Spherik ?

Le cerveau droit : En partant d’un moyeu, plusieurs sphères dans le roulement à bille . Recherche donc un dérivé du mot sphère, sphérique, ….


Le cerveau gauche : Voulant un nom avec nombre impair de lettres comme lorsque nous offrons des roses à une femme (Messieurs si vous ne saviez pas…. on n’offre jamais un nombre pair de roses! Des points à gagner ici….)

Dominique Faure , Le Passionné

Il y a de l’amour du vélo dans l’air!!! ( référence pour les plus vieux à Martine St-Claire… nous vous laissons deviner de qui vient l’idée) La discussion se termine lorsque La Mountain Queen proclame, “je vous aime bien, mais comme dirait ma fille, je commence ma transformation en reine des neiges !

Jamais la montée de la Godendard n’aura eu autant de verbiage, malgré une cardio-fréquence avec un courbe montante….. En haut , la “steam” flotte autour de Dominique… travailler 50 heures semaines et une nuit avec de nombreux appels avec les partenaires asiatiques font monter son thermostat intérieur. Il retire son bol à salade (qu’il compare aux équipements dans le film SpaceBalls) ..Celui-ci rage d’avoir oublié son casque à la maison et a du emprunté un casque de fortune ……… Grrrr.

Martin , Dominique et Patricia
N.B: Pas question que Dominique porte le bol à salade pour la photo!

La discussion continue de plus belle…. (N’ayez crainte on roule quand même à bon rythme entre les pauses….) . Nous entamons la descente de la Godendard à fond la caisse avec un Dominique qui mène le bal. Les conditions sont plus qu’exceptionnelles. La légende arrive en bas le sourire fendu jusqu’au oreilles, et difficile de l’arrêter de rire tellement son bonheur est grand.

Go pour la 360, la préférée de Patricia. On remonte le tout avec la fameuse Traspoutine (un mur mes amis… un mur qui peut faire mal…… On y retrouve l’une des fameuses pancartes du E47 à mi-parcours : Vous marchez présentement. Maximiser votre plaisir, suivez les sentiers verts et bleus! .) pour retrouver la Courailleuse.

Pause….. pour reprendre notre souffle et surtout permettre à Dominique de laisser échapper tel un presto la “steam” de son bol à la salade. La discussion, cette fois ci, vire au vélo électrique …. Patricia nous explique que la veille ils se sont payer “la traite” en essayant leurs nouveaux vélos électriques…. Imaginez vous qu’ils sont déjà disponibles au E47 en location et nous n’avions pas eu la chance de pouvoir les “rider” depuis la phase pré-production. Elle nous a convaincu qu’il faut essayer la chose au moins une fois, et qu’il s’agit d’une expérience assez exceptionnelle.

Trippeux vélo travail, couple, voyage

Avant d’enchaîner les 3 dernières pistes la Bleu nuit, la Pruche et la Pneus d’hiver…. Nous discutons (oui encore….) de tout et de rien. Nous apprenons qu’à l’extérieur du travail, Martin et Patricia sont un couple dans la vie. Même en oeuvrant dans le domaine, leur passion du vélo ne s’effrite pas d’un iota aux fil des années. Patricia mentionne que pour elle le vélo c’est comme respirer. Ils se fixent en couple des challenges hors normes. Martin et Patricia ont traversé le Canada en 28 jours, soit environ 200km par jour. Dans ce périple Patricia était “le cheval” en charge de mener le train devant Martin, qui lui devait tirer le charriot avec l’équipement. En gros, ceux-ci vivent un peu comme Monsieur Marinoni : Dans la vie ils font des vélos et dans leur passe temps ils font du vélo.

L’histoire se termine comme elle a commencée … Bien!

TCR se sent choyer d’avoir pu rencontrer une si belle équipe….C est un peu ça le vélo…. faire des rencontres, discuter, s’exploser dans quelques endroits précis (segment strava ou pas!) …. un heureux mélange entre activité sportive et rapport humain.

Au bout du compte, on a fait 25 km , 700m de dénivelé. Un bel effort qui mérite un Merci, Bonsoir !... Aujourd’hui nous n’étions pas deux, mais 5 sur le podium. Tous ex-aequo en première place.


Vous aimerez sans doute :


Abonnez-vous à l’Hebdo TCR

Recevez l’hebdo par courriel tous les dimanches matin à 6h00 am.
Une petite lecture, un petit café !

Promis qu’il n y aura pas d’autres diffusions de courriel. Et chez les TCR une promesse c’est une promesse.


Veloptimum - Vélo Nouvelles

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.