Se commettre

Côté cycliste… Côté rationnel…

Par la Mountain Queen

Ce qui suit est basé sur une histoire vécu….
Que j’ai vécu personnellement …. (C’est ce qu’on appelle du vécu, vécu!!!)
En gros, je m’en suis inspirée…..

Mon silence est rompu de façon brutale pas le sifflement cinglant du vent. De par les vitres de la voiture, je vois… l’ennemi #2 du cycliste… la pluie (Le #1 étant le vent!). Celle-ci s’abat, mère nature n’y vas pas de mains mortes, redoublant de puissance après une courte accalmie. Je l’écoute tombé sur le « hood » en grelotant. Le bruit est si puissant que je crois voir de la grêle (mirage ou réalité….) … Mon « char » (public français est maintenant ravi!) est maintenant secouée par le vent….La totale. Aujourd’hui, nous dirions, véritable température de TCR!!!!

La plupart d’entre-nous avons au moins une fois, maudis le jour où nous avons annoncé à nos proches que nous étions inscrit à un événement x ou à une course y…. !
Bordel, IL NOUS FAUT nous ressaisir !!!

Une fois la chose dite…..

Foutu orgueil de cycliste!
Quelqu’un dans la salle ou parmi nos lecteurs pour nous dire si ça se règle un jour ?????
« Mais pas aujourd’hui ma belle! »
(Note de la rédaction : Ici, il vous est possible de changer belle par beau… si vous vous sentez plus impliqué de cette façon!)

Tic! Tac! Tic! Tac! – 2 minutes
La tempête fait rage autant dehors que dans nos têtes. La portion droite et gauche du cerveau entre en conflit et se chamaillent sérieusement…..

La portion droite du cerveau : « Aujourd’hui c’est l’heure d’assumer tes paroles, donc tu changes de discours intérieur et tu passes en deuxième vitesse…. Get up and Boogie! »

La portion gauche : « Mon dieu, il commence à avoir des rigoles qui se forme au sol….Ça va être une véritable patinoire. Danger …. Danger…..«

Nous sommes ambivalent entre le désir de confronter dame nature ou de retourner se coucher avec des gros bas de laines confortables (ou encore mieux des bas TCR. vous subissez ici les effets du Marketing avec un placement de produits!) alors que les claquements de la pluie résonnent comme un tambour de guerre.

Guerre vs Bas de laine (grosse couverte, café chaud, ….)

Aller au combat ? Ça y est, notre décision est prise….. Nous nous accrochons et tranquillement nous commençons à modifier notre esprit avec du « positive thinking« . C’est bien à cela que ça sert l’entrainement de l’esprit/ du… « mental » ? Nous sommes des guerriers, de véritable machine de guerre.

Mouais!!!!!! Finalement pas tant que ça… Non et NON, nous ne « chokons » pas… au diable les pensées négatives!

Ma mère me dirait quoi ? : « Hé ma grande, tu es complètement barjo! Ne fait pas….bla bla bla , et bla bla »

Ok, allons voir plutôt du côté de mon père qui est un peu plus cowboy! : « Tu me niaises? Ma fille, tu es une Chabot, cela devrait te suffire. C’est bien évident que tu es capable…. » Ouen!, mon mental n’est peut-être pas encore rendu à cette étape de maturité paternelle….

SOS !!! Psychologue à la rescousse….. 514-88x-xxxxx, j’attends votre appelle…. urgent le temps file…

Mais après avoir réfléchi quelques secondes… nous sommes certain que le psychologue en question nous inviterait à tolérer notre souffrance et d’essayer de ne pas fuir la douleur. Ok facile à dire le comique, quand tu es assis dans ta chaise à m’écouter brailler …. Oups, pas le bon registre…..

Aujourd’hui j’emmerde la psychologie cognitive….

On se doit de ce montrer impitoyable. Abandonner sous aucun prétexte…. faire fi que dame nature soit en beau pétard! Si nous la prenions toujours comme excuse, aussi bien dire faire du vélo uniquement les journées ensoleillées, sans vent….et même là, il serait encore possible de dire qu’il fait trop chaud. So….. nous oublions le printemps, l’automne, et….. en gros pratiquement jamais de vélo… Hum!

Les idées se remettent à se bousculer dans nos têtes….
Si nous avons froid, diantre c’est que ne poussons pas assez!!!… NON? (Dites moi que j’ai raison…parlez plus fort j’ai du mal à vous entendre!). Nous sommes venu ici pour atteindre le but que nous avons assigné à nos jambes … et le X sur le « calendar » pour ne pas oublier cette journée auquel nous nous préparons depuis belle lurette.

Nous donnons tout ce que nous avons donner …
Supportons tout ce que nous avons a supporter ….

Bingo ! Il me semble que c’est pas compliqué…..tsé tsé veux dire…

30 sec…. un déclic…. un truc qui fait pencher la balance ….

Oui, l’événement sera possiblement pénible physiquement et mentalement. Il arrive que nous cherchions, une certaine dose de dépassement, sans devoir nécessairement y inclure la performance. Nous ne voulons pas avoir le fardeau d’avoir fait tout ce chemin et cette préparation pour ne pas se présenter sur la ligne de départ.

Dernier recours : A la recherche d’une phrase …. une pensée psycho pop bidon qui s’applique pour ce moment…….Du genre de celles utilisées par nulle autre que Arnold Schwarzenegger :
L’échec n’est pas une option, tous le monde doit réussir .….ou
La douleur est temporaire, l’abandon définitif…ou encore mieux ….
FU** IT !!!!! Que le réchauffement commence!

Et puis boom… 0 sec…

C’est à ce moment que nous réalisons en croisant le regard ténébreux des autres cyclistes, que nous avons tous les mêmes pensées, une compréhension commune mais informelle s’installe entre tout les membres du peloton.

Une compréhension, une fraternité… mais une fraternité avec des failles…. car même frapper par la tempête, le cycliste porte quand même fièrement son dossard. On sert les dents, la ligne de départ est devant nous…..

Aujourd’hui, nous sommes plusieurs à montrer qui nous sommes vraiment…. Des passionnés ou dans notre jargon : Des TCR, des vrais TCR!!!

MERCI, BONSOIR!

Note du rédacteur : Ensuite, une fois à la maison le gros réconfort, les bas de laine, la couverte, le café……


Vous aimerez sans doute :


Abonnez-vous à l’Hebdo TCR


Veloptimum - Vélo Nouvelles

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *