Enfant d’une famille de cyclistes

Que tu le veuilles ou pas ….

Par Junior TCR

Il ne faut pas se mettre la tête dans le sable, vivre dans une famille de cyclistes c’est intense. « Il faut s’habituer!« , déclare Junior avec conviction.

Ma mère et son conjoint ont beau aménagé leurs horaires du mieux possible, le vélo figure toujours dans nos vies. A-t-on vraiment d’autre choix que de « tripper » vélo nous aussi?

Si je me compare à mes amis, je me trouve chanceux de partager leurs passions. Je partage plusieurs points communs avec eux, ce qui crée une chimie incomparable, qui va même au-delà du rêve. Ensemble, nous pensons TCR (C’est BIG solide!!!). Mon estime personnelle en est gracieusement récompensée… Je sais que rien n’est impossible, pas même l’impossible comme dirait Marie Poppins.

Je considère qu’ils s’épanouissent à travers leurs sports. Et ils me transmettent leurs plaisirs de vivre. Ils m’intègrent à leur passion. Ok… peut-être que plus jeune j’étais légèrement frustré d’être obligé de faire du vélo, mais vous savez quoi? Ils m’ont permis de découvrir une des choses les plus « hot » au monde : Le vélo de montagne !!!   

Quand je grimpe avec mon vélo, je me sens comme une larve. Je déteste avoir mal comme ça. Mais je sais qu’une fois arrivé en haut, je vivrais quelque chose d’extraordinaire. Et ici je ne parle pas de la descente! Mais bien du sentiment d’accomplissement (.…. en y repensant ….peut-être qu’il y a un lien assez fort avec la descente!!!!). Mais une chose est sûre, quand je grimpe, ma mère et son conjoint sont toujours là. Ils agissent pour moi comme motivateurs. Grâce à eux, je repousse toujours mes limites. Et cette motivation me suit dans toutes les sphères de ma vie.   

Ils sont mes plus grands fans, tout comme eux pour moi. Je les suis dans les différentes courses et challenges auxquels ils participent. J’adore l’ambiance des événements. Il y flotte une atmosphère remplie de contradictions entre la fraternité, la compétitivité, le désir de se surpasser et de vaincre. Je suis un fier membre du fan club de ma famille, je ménage jamais mes encouragements. J’ai le sentiment que je peux faire la différence (Je peux maintenant le confirmer, j’ai posé la question au déjeuner de ce matin!)           

Transmission de la passion …plus ou moins subtile

C’est devenu un « running gag » dans la maison. …. Les enfants voulez-vous écouter un film ce soir avec du popcorn…… au programme un excellent film… C’est l’histoire d’un gars qui aime tellement vélo que …..

L’été dernier suite à ma 2e crevaison en 2 semaines, j’ai eu droit au cours changement de flat 101 par le conjoint de ma mère.  

Tout ça semble intense (oui un peu je l’avoue!) . Mais si je me compare à mes amis qui eux sortes les poubelles, vide le lave-vaisselle, passe la balayeuse… Je suis chanceux, moi je fais du vélo et j’apprends tout ce qui l’entoure. En gros, le vélo est unepartie intégrante de ma culture et de mon éducation.

La famille TCR en vélo
Une petite sortie familiale à -3C!!!

Est-ce que j’ai l’impression de me faire voler du temps avec eux ?

La plupart des gens à l’extérieur de notre cercle familial vont croire qu’il n’y a pas juste des côtés positifs à tout ça. Évidemment, être dans une famille qui adore le vélo avec un grand À implique qu’ils doivent s’entrainer sur une base régulière pour maintenir la « fluidité dans les jambes » comme ils disent. Je sais qu’ils se sentent souvent coupable et ils ont parfois mauvaise conscience. J’aimerais leur dire que cela ne sert à rien!  La vérité c’est que je suis habitué et que je trouve ça normal. Je comprends que pour atteindre nos objectifs, il faut y mettre de l’effort (en plus ça me permet d’avoir à l’occasion une petit heure de gaming non planifié !!!! C’est pas moi qui va se plaindre là-dessus.) .

De toute façon, ma mère et son conjoint sont toujours là à planifier chaque jour des activités familiales. Nous ne sommes pas en manque à ce niveau. Je vous dirais même que ça me permet d’avoir un break d’eux! (Svp veuillez ne pas le répéter….je ne veux pas perdre mes privilèges)

La où cela dépasse …. disons … le conventionnel

Lorsque je dois composer avec mes amis qui trouvent qu’il y a des trucs étranges sur les murs …. créations familiales à base de pièces de vélo ou carrément des vélos exposés un peu partout dans la maison.

Ma mère et son conjoint se promènent souvent en collant… que ce soit à l’épicerie, en passant la tondeuse ou pour venir me chercher à l’école….. Pour eux, tout est une question de maximiser le temps pour pouvoir être avec nous le plus rapidement et souvent possible.

Le pire c’est quand ils dérapent sur un projet de vélo… le dernier en liste inclut d’apprendre l’italien !!! (sans oublier d’avoir l’accent !)…. Google Translate est utilisé à profusion lors des soupers!

Mais au bout du compte….

L’important selon les psychologues….et je le confirme (De toute façon mon opinion est plus important… c’est moi qui habite avec eux…Hahahaha!) c’est de vivre dans une famille équilibrée et épanouis!

Merci, Bonsoir!


Abonnez-vous à l’Hebdo TCR

Recevez l’hebdo par courriel tous les dimanches matin à 6h00 am.
Une petite lecture, un petit café !

Promis qu’il n y aura pas d’autres diffusions de courriel. Et chez les TCR une promesse c’est une promesse.


Vous aimerez sans doute :


Veloptimum - Vélo Nouvelles

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *