Hiver et son blues

Rouleau or not Rouleau that is the question….

Par La Légende

Jamais été un fan du rouleau…. base d’entraînement…name it!

Je suis un mec qui aime être à l’extérieur, beau temps, mauvais temps, chaud ou froid. Amateur de ski sous toutes ses formes pendant plusieurs décennies (ouch … il vieillit le monsieur!) : Cross-Country, Skating, Alpin, Hors-Pistes (Oui j’étais là avant la vague actuelle pour les peaux sous les skis. Cela devient un peu trop à la mode à mon goût, j’aimais la tranquillité et le sentiment explorateur seul au monde que cela me procurait). À chaque année, je mettais au compteur plus de 100 jours de ce type d’activités…. Puis arriva le FatBike…. Conversion lente qui s’étale sur près de 10 ans vers cette activité qui est devenu au fil du temps le moteur de mon plaisir hivernal. Il faut dire que l’ouverture de nouveaux centres et l’amélioration de l’entretien des sentiers font en sorte de rehausser à chaque année le plaisir qui s’y rattache. Le Fat est venu mettre un baume sur mes plaies de cyclistes en manque durant la saison hivernale.

À chaque année, arrive l’entre deux….. L’espace de période poche que dame nature nous offre… Le printemps qui tarde à s’installer. Certaines journées sont magnifiques, comme hier… profitant du soleil et de la chaleur pour effectuer une première sortie de route à l’extérieur avec la Mountain Queen. 50km avec un vent pour écorné un boeuf, pas grave je suis « dewors » au soleil.

Malheureusement dans les prochains jours, il y aura encore des journées moches, pluvieuses et froides…. on devra s’en remettre inévitablement …. dans mon cas, par dépit …. « racker le bike » su’l trainer…

Faut dire que j’étais un enfant pourri gâté du cyclisme. J’avais pris l’habitude depuis plus de 10 ans de faire une ou deux (ou 3…) escapade à Cuba, Arizona, ou en France pendant la période des fêtes ou avant la saison. J’ai déjà même poussé la note de faire un voyage en janvier, un autre en février et finalement un autre en mars…. Question d’évacuer un blues qui était tenace cette année là ( Rouler à vélo habiller en court, sans manchettes, vestes et autres trucs remonte rapidement le moral!).

Il faut dire que j’ai toujours eu des amis qui répondaient présent et aptes à se décider à la dernière minute. Francois Beauchamps et Bruno Paradis sont le plus souvent ceux que j’appelle mes colocs. Je vous en reparlerai dans un prochain article qui s’appellera “Cuba en vélo autrement”, car nous sommes les apôtres de la non réservation. Nous arrivons à cuba avec un petit sac à dos et partons à l’aventure de village en village.

Mais en cette période où la pandémie sévit….

Oui, je râle… Faute d’avoué que depuis l’arrivée de Zwift (j’y suis actif depuis le lancement du bêta quand même), j’ai pu trouver une certaine motivation pour combler mon manque durant la moche saison. Il demeure que de rouler sur le foutu trainer permet de garder la jambe. Comme disait les italiens lorsque j’étais jeune (donnez vous un accent italien en le lisant!!!) : Les gars, c’est importanTe de g’rder la jambe durant “l’hiverre”. Il faut être “Flouide” lorsque le soleil arrivera. )

Zwift c’est beau , mais n’est pas seul au monde

Plusieurs façons de vous stimulez si vous êtes tannés de faire du Zwift (Promener pour recueillir des badges, des courses et vérifier ensuite votre score sur ZwiftPower, des évènement, des missions , ou des entrainements…) . Il existe plusieurs alternatives qui ma fois sont fort agréables :

  • BigRingVR
  • RGT Cycling
  • Et plusieurs autres .. (Rouvy, Kinomap, Bkool, ….) consulter l’article de Bike Rumor, en gros plus de possibilités que le client en demande !

Personnellement, j’aime bien BigRingVR car il me permet de faire des trajets que je connais comme si j’y étais (Europe, Hawaii, …) et de faire ceux que j’aimerais faire…. (ici la liste est longue). Ils ont au-delà de 400 trajets disponible. Il offre un trial de 14 jours , ce qui est parfait pour finaliser la saison de trainer dans le bonheur.

Possible également si le moche persiste de me taper les bons vieux Sufferfest qui sont extrêmement bien construits et qui ont toujours le don de me faire rire (référence aux messages diffusés lors de l’entrainement).

Si le tout s’étire encore ….reste toujours les vieux films de béciks….

Et finalement , il y a la possibilité pour les journées ou vous n’avez pas de programme en tête et que vous désirez seulement tourner les jambes…. tout en regardant un bon film sur le vélo. 

Vous trouverez une liste des films que j ai vu, si vous êtes en panne d inspiration.

Sur ce, je vous souhaite de finir l’hiver en beauté et ayant de la jambe! Et n’oubliez pas de crier Merci, Bonsoir! lorsque la séance d’entrainement est terminé ( Mais faites-le en chuchotant si bébé dort ! )


Vous aimerez sans doute :


Abonnez-vous à l’Hebdo TCR


Veloptimum - Vélo Nouvelles

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *