Nathalie Brulé

Un voyage à vélo qui allait influencer toute une vie

“Une femme inspirante , envoutée depuis toujours par la poésie du vélo,  qui fut déterminant dans sa relation de couple et au coeur de la cellule familiale.”

Par Mountain Queen
(et un peu de la  Légende … Il a ce souffle dans l’écriture de dire ce que je pense et d’y ajouter disons quelques niaiseries à la TCR!)

Notre vie est un amalgame d’influences…. Une lecture, une chanson, un film, une rencontre inspirante… Ces influences nous forgent comme individu et quelques fois arrivent à des moments où nous en avions besoins.  Dans mon cas, je remettais en question ma relation avec le vélo…..vous avez tous entendu dans votre vie : Il n’arrive rien pour rien ou que le hasard fait bien les choses…  Voici mon récit qui en amène un autre, celle d’une femme inspirante ,  plus grande que nature, loin des projecteurs et des artifices. Une de celles qui contribuent à faire un monde meilleur et sans le savoir,  à devenir un modèle. 

Le hasard….

En croisant Nathalie Brulé dans une salle de spining.  Rapidement,  j’ai compris que je n’étais pas seule à vivre vélo avec un grand V! Lorsqu’elle me raconta, avec ses yeux pétillants et son enthousiasme habituelle,  sa première grande aventure…

Nathalie-Brulé
Nathalie Brulé

Lorsque votre passion change le cours de votre vie…

En 1995, Nathalie et son conjoint Éric ont un rêve commun,  découvrir le monde sur deux roues. Pour jumeler le voyage et l’aventure quoi de mieux que le  cyclotourisme. L’idée est lancée….  Pour passer du rêve à la réalité,  on se doit de relever les manches et de surmonter les embûches (pour lesquelles , plusieurs s’arrêtent après la première)….vous devez surmonter le défi financier,  convaincre vos  patrons que les vacances de cette année seront pour le moins …. prolongées !!!

Dès lors s’enchaîne une série d’événements…

Nathalie et Éric décident de se marier. Le projet devient donc un cadeau unique…Le projet devient… un voyage de noces en vélo.  Le financement du projet se règle, négocient respectivement 12 semaines de vacances consécutives….  Bingo, ils venaient de remporter le gros lot! 

Le projet est lancé et est maintenant sur rails et filera d’ici peu pleine vapeur.  Pour ce couple ….rien n’est impossible … pas même l’impossible…. leur passion visera a les amener plus loin….. à changer le cours de leur vie.. 

Mettre en place le plan 

L’itinéraire privilégié sera l’Europe …  pas de problèmes de communications et grande  culture du cyclisme.

D’abord, rappelez-vous que nous sommes en 1995, il n’y a donc pas toutes les  technologies actuelles à leurs dispositions ( Imaginer, préparer les kleenex car le tout sera très émotif…. impossible de loader leur ride sur Strava…..  Prenez un respire,  et si c’est trop fort aller prendre une marche on se reverra tantôt). 

Ne soyez pas gêné, servez-vous !!!!

Nos deux tourtereaux s’équipent de cartes Michelin 1 :12 pour se faire un itinéraire à travers la France, la Corse, la Bretagne et l’Angleterre. Ils doivent traverser environ 4000 km à vélo, 2 traversiers et utiliser le TGV!

Long périple implique de ne pas négliger l’équipements. Ils fixent leur choix de montures sur des vélos de montagnes, chaussés de pneus lisses (slick tires en chinois).  Le tout habillé  avec de superbes sacoches avant /arrière ARKEL (le nec plus ultra avec une poche toute désignée pour le vino et la baguette!).  Finalement l’achat d’une tente  ultra légère (de l’époque!) est essentielle. Chaque gramme a son importance. 

Reste à faire les essais 

Il faut commencer par la répartition du matériel dans les sacoches pour bien équilibrer le poids.   

Ensuite, on entre dans la portion scientifique du projet…. Il faut tester le tout…. rien de mieux que le Col du Mont Royal par Camilien Houde (pas de chance à prendre, on y va avec des méga tests. N’essayer pas ça à froid  à la maison… relire depuis le début et prenez note des étapes avant de vous lancez).

Les tests sont concluants …. Voilà, ils sont prêts!

Début de l’aventure 

Arrivés à Nice le 5 juin, 2 jours après leur mariage…. À peine remis des bulles et de la digestion du gâteau de noce, ils remontent leurs vélos sur le tarmac de l’aéroport.  Ils empruntent la promenade des anglais….. un seul mot leurs vient à l’esprit : Voyage en vélo est simplicité et LIBERTÉ!  La nature semble toujours plus grandiose à vélo… 

Nathalie et Eric en vélo

Dès lors, Nathalie n’a rien à envier à Astérix : 

Nathalie en Corse
Très attirés par la Corse, ils s’embarquent pour l’ile de Beauté dès le lendemain. Après 12 jours à sillonner l’ile de beauté, ils remettent le cap sur Toulon et la Provence. 

Nathalie en Corse

Nathalie en France 

Ce qu’ils y découvrent, c’est du pur bonheur. Ils roulent sur des routes sinueuses qui les mènent vers Cassis, où ils se baignent dans les Calanques, puis vers Aix en Provence où les étalages de melons les font encore saliver. 

Ils trouvent que la Provence mérite tous les éloges qu’on lui attribue, tant pour son soleil généreux, ses champs multicolores et ses habitants qui prennent le temps de vivre.  Nomades qu’ils sont, ils s’y sentent bien. Il est difficile de ne pas être comblé pas le marchand de croissants qui passe tous les matins à l’aube dans les campings.  Bonheur qu’on disait ! A « DOUZÉ » francs le croissant, on en met plein les sacoches! Ça pousse à réfléchir 

Chemin faisant, ils visitent Arles, les Baux, Avignon, se baignent sous le pont du Gard, liberté qu’on disait !  Les routes défilent comme un tableau de Van Gogh, la chaleur et le soleil de la Provence leurs imposent son rythme.  Alors qu’il fait 40 degré C à l’arrivé à Montpellier, ils prenent la décision d’aller vers le nord.  Hop! Les vélos en cargo et eux en TGV direction Rennes. Changement de paysage et de bouffe, fini les pastèques, bienvenu les crêpes! 

Eric en Provence

Les orages se mettent de la partie pour la 1ere fois du voyage. Ils trouvent donc réconfort dans une auberge, avec télé, juste à temps pour le début du Tour de France. 

Ils enfilent ensuite les routes de la Bretagne à la rencontre du peloton du tour et voir leurs idoles en chair et en os! À la demande du gendarme de service, ils se rangent sur le côté de la route à Ploeuc-Sur-Lié. Après une attente de 2 heures, les Voilà!  L’équipe Banesto en tête, on distingue parfaitement Indurain et ses coéquipiers. Sortant d’un ravito, les gars jasaient presque bras dessus/bras dessous! Bonheur, leur photo est parfaite!

Le tour de France avec Indurain

Ils complètent leur tour de la Bretagne visitant quelques dolmens, Abbayes et autres merveilles. 

Nathalie en Angletterre

Fin juillet, ils gagnent l’Angleterre par bateau via Porthsmouth. Ah! La campagne Anglaise, verdoyante et oh! Combien accueillante!  Ils ne comptent plus le nombre de fois où l’on leurs a offert « le logis ». Ils sont planté la tente à l’arrière de fermes et de Pubs, souvent après plusieurs bières avec l’aubergiste !  Un soir, à Stockbrige, alors qu’ils cherchaient un camping, Jerry, cycliste à ses heures, s’arrête à leurs hauteur et leurs offre rien de moins que sa maison!

Bref de merveilleuses rencontres, aucune crevaison ni pépin mécanique! C’est le cœur un peu gros qu’ils terminent ce périple à l’aéroport de Gatwick. 

Velo en Angletterre

La fin du voyage …..

Un seul regret, pourquoi ne pas être parti plus longtemps?

Le succès d’une telle aventure réside sans doute dans la communication et la capacité à s’adapter à tous changements. Être flexible et partager le bonheur de rouler à vélo quel que soit la route.

Ils sont rentrés heureux et comblés d’apprendre quelques semaines plus tard, qu’ils étaient revenus (roulement de tambour ……)   3  (Pour ceux qui n’ont pas compris….. c’est merveilleux, Nathalie est enceinte.  Faut pas lire ceci sans avoir déjeuner.  C’est important de manger, cela aide à garder l’esprit vif…) 

Après toutes ses années …..

Il arrive encore à Nathalie de rêvasser sur ce fameux voyage… Ses rêves proviennent de bonheur vécu il y a fort longtemps , mais qui perdurent au fil des années. 

Aujourd hui Nathalie et Eric roulent toujours , moi et la légende nous les croisons à l’occasion sur les routes du Québec. A chaque fois leur enthousiasme et leur bonheur est palpable….et nous pousse à vouloir, nous aussi, mener plus loin notre passion…et conforte notre vision TCR.

Merci … je ne dis pas bonsoir …. car cette épisode, je l’espère n’est pas terminé….Nathalie tu as, sans aucun doute d’autres histoires à me raconter et d’autres à vivre qui deviendront à leur tour,  d’autres histoires inspirantes.


Abonnez-vous à l’Hebdo TCR

Recevez l’hebdo par courriel tous les dimanches matin à 6h00 am.
Une petite lecture, un petit café !

Promis qu’il n y aura pas d’autres diffusions de courriel. Et chez les TCR une promesse c’est une promesse.


Articles Similaires (Cyclistes passionnés) :


Veloptimum - Vélo Nouvelles

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *